mercredi 30 septembre 2015

Nouveau: probiotiques et oméga-3 dans un même aliment


Crédit photo: PRANA biologique


La semaine dernière, j'ai eu l'opportunité de découvrir les plus récentes nouveautés de l'entreprise québécoise PRANA juste avant leur mise en marché prévue au début octobre. Un produit a rapidement attiré mon attention, ProactivChia+Probiotiques, compte tenu de son aspect pratique et novateur: des graines de chia noires combinées à des probiotiques en une seule et même cuillèrée.

Curieux de savoir ce que j'en pense?


D'abord, mettons cartes sur table, on ne met pas la graine de chia ni les probiotiques au menu parce que ça goûte bon. En fait, ça ne goûte pas grand chose. On met plutôt ces substances au menu parce qu'on souhaite profiter de leurs vertus. C'est donc aux ingrédients du produit et à leurs vertus que je m'attarde dans ce billet.

La liste d'ingrédients


Le nouveau combo vedette est composé de 4 ingrédients: des graines de chia, de l'huile de tournesol et les souches probiotiques Lactobacillus helveticus LAFTI L10 et Lactobacillus helveticus Rosell-52 NO.

La graine de chia 

En mon sens, le principal atout de la graine de chia est sa teneur importante en fibres solubles et insolubles, soit un peu plus de 4g par cuillère à table (l'équivalent de ce que l'on trouve en moyenne dans 2 tranches de pain de blé entier)1. Contrairement à la graine de lin, il n'est pas nécessaire de moudre la graine de chia pour bénéficier des fibres, ce qui la rend encore plus simple d'utilisation. Qu'on fasse cuire la graine de chia en l'intégrant, par exemple, à des galettes ou qu'on l'intègre à un liquide froid en smoothie ou en pouding ne changera en rien sa teneur en fibres.

La graine de chia contient également du calcium, du fer, de la vitamine C, des antioxydants ainsi que des oméga-3. Ces 3 derniers éléments seront affectés par la chaleur. Ainsi, si on chauffe la graine de chia, on conservera ses fibres, sa teneur en calcium et en fer, mais on perdra en grande partie les bénéfices associés aux autres éléments nutritifs.

Les oméga-3 contenus dans la graine de chia ne sont pas étrangers au succès qu'elle a connue dans le monde de l'alimentation saine. Toutefois, il faut garder en perspective que les oméga-3 provenant de sources végétales (comme ceux présents dans la graine de chia) n'ont pas les mêmes vertus sur la santé du coeur et du cerveau que ceux d'origine animale (qui proviennent des poissons gras).

On a tout de même avantage à intégrer les oméga-3 d'origine végétale dans notre alimentation pour deux raisons:

1) quand on les digère, une petite partie est convertie en une forme identique aux oméga-3 contenus dans les poissons gras. Donc, si on ne mange pas suffisamment de poisson pour atteindre les recommandations, "on se donne une petite chance";

2) selon les études scientifiques, l'alimentation Nord-Américaine ne contiendrait pas suffisamment d'oméga-3 de toute forme par rapport aux oméga-6. Le ratio oméga-3/oméga-6 est important pour des raisons de santé, alors on a tout à gagner en ajoutant des aliments qui contiennent des oméga-3 au menu.


L'huile de tournesol

J'avoue m'être interrogée lorsque j'ai vu que de l'huile de tournesol avait été ajoutée au produit étant donné que la presque totalité de ses acides gras sont sous forme d'oméga-6. Cela demeure ma principale critique compte tenu que les oméga-6 vont compétitionner avec les oméga-3 et en atténuer les bénéfices pour la santé. 

La compagnie PRANA m'a expliqué que l'huile de tournesol a été choisie parce qu'elle était stable à température ambiante et parce qu'il s'agissait d'une des huiles les plus inodores et insipides, permettant ainsi de continuer d'intégrer la graine de chia à ses recettes sans en changer le goût. De plus, la compagnie prétend que l'huile de tournesol y est utilisée en si faible quantité qu'elle n'a pas d'impact sur la qualité nutritionnelle du produit. 

Pas d'impact, même avec des quantités minimes, c'est discutable. Toutefois, cela ne rend pas le produit inintéressant d'un point de vue nutritionnel non plus.

On m'a également expliqué que l'huile est utilisée dans ProactivChia afin de faire adhérer les probiotiques aux graines de chia. Les probiotiques sont d'abord mélangés à l'huile de tournesol, puis l'huile est vaporisée sur les graines de chia qui sont ensuite emballées.

Les probiotiques

La compagnie PRANA m'a ensuite raconté avoir choisi les souches probiotiques Lactobacillus helveticus LAFTI L10 et Lactobacillus helveticus Rosell-52 NO en raison de leurs spécifications techniques, dont leur stabilité à la température ambiante. 

Selon la responsable des communication et relations publiques, Mme Josée Massicotte : 


Les effets bénéfiques de ces souches de probiotiques ont été considérées. Lactobacillus helveticus fournit notamment à son hôte de potentiels effets bénéfiques pour la santé comme l'inhibition des agents pathogènes potentiels, une activité anti-mutagène et anti-tumorigène, une activité anti-hypertensive et immunomodulatrice 2.

Notons que PRANA affiche sur son emballage qu'une seule portion de ProactivChia fournit au corps 4 milliards de probiotiques vivants.

Conservation

Lorsqu'il est question d'oméga-3 et de probiotiques, la méthode de conservation est importante puisque ces substances se dégradent rapidement. Un sac de ProactivChia contient 284g de graines de chia, soit environ 28 cuillères à table. Il est difficile d'évaluer quelle quantité d'oméga-3 et de probiotiques se retrouvera dans notre assiette lorsque nous serons rendus à notre 28ième cuillèrée (on s'entend que la majorité des gens ne consomme pas beaucoup plus qu'une cuillère à table par jour, donc le produit sera nécessairement affecté au fil des cuillérées).

Quoiqu'il en soit.  PRANA recommande de conserver ProactivChia dans le réfrigérateur ou dans un endroit frais, à l’abri de la lumière directe. La compagnie souligne toutefois que ProactivChia peut aussi se conserver à température ambiante. 


Conclusion

Compte tenu qu'il n'existe pas de risque connu à ce jour à consommer des oméga-3 d'origine végétale et les souches de probiotiques contenues dans ProactivChia, je ne vois aucune raison d'éviter la consommation de ce produit si celui-ci vous fait envie.

Toutefois, sachez qu'aucune étude n'a été réalisée à ce jour sur celui-ci. On ne peut donc pas être certains de l'efficacité de ses propriétés sur la santé. À vous d'évaluer si 7,99$ le sac de 284g entier vaut le coût de l'essayer.


Pour des idées recettes avec du ProactivChia, cliquez ici.



Références:

1. Le chia, la graine miracle? Consulté en ligne le 28 septembre 2015: http://www.extenso.org/article/le-chia-la-graine-miracle

2. Lactobacillus Helveticus. Published by Wellness Advocate, Wellness Advocate & Wellness Advantage. 2007http://www.probiotic.org/lactobacillus-helveticus.htm



© Nadine Bonneville 2015

2 commentaires:

  1. Donc est-il préférable de continuer à consommer les graines de chia sans probiotiques afin de ne pas faire compétition avec les Oméga-3? Et pour les oméga-3 puisque je n'aime pas consommer de produits animal y'a t'il moyen de combler mes besoins autrement?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir anonyme! Considérant que vous ne bénéficiez pas d'oméga-3 marins qui sont plus aisément absorbés, je pense, sous toute réserve d'une évaluation nutritionnelle, que vous auriez avantage en effet à prioriser des sources végétales d'oméga-3 et à limiter les sources d'oméga-6. Il serait pertinent également d'évaluer si votre alimentation peut vous permette de combler vos besoins ou si dans ce cas précis vous auriez avantage à avoir recours à la supplémentation et si oui, à laquelle. En espérant avoir répondu à votre question, Nadine

      Supprimer